.

Toutes les photos

Retour

 Samedi 12 novembre 2005 - 16h55 - Stade des Terrasses à Poitiers

   "Le strapping est une méthode d'immobilisation ou contention souple. Elle est indiquée comme contention au niveau des membres et des ceintures, tant pour le membre supérieur (*) que pour le membre inférieur. Avant la mise en place du strapping, on doit tenir compte de son support, la peau. L'existence de lésions cutanées à type d'érosions, de plaies ou de phlyctènes implique une désinfection préalable et, si besoin, la réalisation d'un pansement. Une fois la peau protégée, la réalisation d'un strapping efficace et confortable nécessite le respect de quelques règles, quelle que soit la topographie : les embases ou ancrages sont indispensables à la mise en place des bandes posées sous la forme de circulaires ou d'hémi-circulaires, sans tension excessive pour éviter une compression et "un effet garrot". Après la mise en place de l'ancrage, les bandes actives sont posées. C'est la tension de ces bandes qui détermine l'efficacité du strapping. Le matériel de base est l'élastoplaste, synonyme de bande élastique adhésive, dont la largeur varie avec la topographie de la lésion."

  
(*) Dans certains cas particuliers la tête peut être considérée comme un membre supérieur. Si, si !

   Oui mais... Lolo peut en témoigner, l'élastoplaste en guise de pansement... c'est pas coton à l'enlèvement surtout sur le cuir chevelu. Certes ça tient bien sous la pluie, ça protège un max, mais ça ne demande qu'à rester solidement attaché à son support. L'élastoplaste... quel drôle de nom... pourquoi pas libellule ou papillon ? 

Dernière mise à jour : 04-09-2009 10:17


   
© UESM - 2000-2001