.

Toutes les photos

Retour

 Dimanche 11 avril 2004 - 15h50 - Stade de Villeneuve

  En ce dimanche de Pâques, l'équipe 4 est à Villeneuve. C'est ici, dans ce charmant village vallonné proche de Chauvigny que l'Espinasse joue en attendant que son terrain, refait récemment, soit à nouveau praticable. A Villeneuve donc, nous nous rendîmes dimanche pour jouer un match de championnat de 2ème division de District. Entendez un match de football. Un match qui se joue généralement à onze joueurs par équipe. Chaque équipe peut à sa guise utiliser jusqu'à trois joueurs supplémentaires qui peuvent remplacer n'importe quel joueur à tout moment de la partie. En cours de match, les remplaçants prennent place sur le banc de touche aux côtés d'un dirigeant et d'un entraîneur, l'un ou l'autre faisant office de soigneur. Souvent le dirigeant assure la fonction d'arbitre assistant. Bref, en comptant bien, une équipe est normalement constituée de 16 ou 17 personnes. Normalement. Parce qu'à Villeneuve dimanche nous partîmes à neuf... et vu que nul renfort sur qui nous aurions pu compter ne fut prompt à nous rejoindre... nous restâmes à neuf jusqu'au décompte final. A neuf, certes, mais avec moi qui, en tant que dirigeant, assura la fonction d'arbitre assistant. Ainsi, si vous comptez à votre tour sur la photo ci-dessous (mentalement ou sur vos doigts, mais ne touchez pas l'écran ça laisse des traces désagréables !), vous trouverez la moitié de l'équipe. Permettez qu'on les cite, ils le méritent bien. De gauche à droite, Didier Mary (vétéran - 35 ans), Bastien Larbalette (18 ans 1ère année surclassé - 17 ans), le capitaine Cédric Grelier dit Grolle (senior - 25 ans) et Damien Chamoley (18 ans 3ème année - 19 ans, arbitre de l'UESM). Les quatre autres valent bien aussi un coup de chapeau : David Flégo, blessé, dans les buts (23 ans), Romain Place (21 ans), Cédric Brunet dit Mouloud (26 ans) et Mickaël Charré (22 ans). Que croyez-vous qu'il arriva ? Les Macarons perdirent bien sûr, non sans s'être battus vaillamment. Pas nombreux mais courageux ! Mais ils retiendront surtout le respect d'un adversaire très fair-play qui les a sincèrement remercié d'être venu joué au football un dimanche de Pâques à Villeneuve à huit ! Il y a des petites choses, des petits gestes, des petits mots tous simples qui font parfois autant plaisir qu'un résultat impossible. Moi, j'ai passé un excellent après-midi. Eux aussi, je crois. Vous aussi j'espère ?        

Dernière mise à jour : 04-09-2009 10:17


   
© UESM - 2000-2001