.

Toutes les photos

Retour

 Samedi 13 mars 2004 - 21h51 - Stade de la Montée Rouge

   Quel final ! Quel que soit le match, être menés par deux buts à zéro à cinq minutes de la fin de la rencontre et revenir à deux partout, qui plus est face à une équipe considérée comme plus forte, procure véritablement une satisfaction totale. Si en plus ce match est un derby, c'est à dire le type même de rencontre où l'engagement physique et mental est total, voire trop, et que les deux équipes sont en lutte pour leur survie à ce niveau et que par malheur, les circonstances, le contexte ou l'environnement des jours précédant l'événement en ajoutent à la pression grandissante jusqu'à l'explosion. Alors, pas surprenant que des vestiaires éclatent de joie et d'autres pleurent pour un match nul qui, par définition, n'accorde pas plus de points à l'un ou à l'autre camp. Malgré tout, force est de reconnaître que l'intensité d'une fin de rencontre aussi folle exacerbe un peu trop certains sentiments et pousse à exprimer des rancoeurs jusqu'alors refoulées. C'est ainsi. La passion se nourrit de cette montée en puissance jusqu'au choc inévitable. De la guerre psychologique d'avant match, au combat des hommes sur le terrain, succède celui des mots qui parachève le paroxysme des rivalités. Mais le match est fini... il va falloir raison garder, retrouver l'apaisement pour penser à demain. Relativiser nos passions et travailler ensemble. Ceux qui voudraient voir dans cette rencontre la fin des bonnes relations existant entre le SOC et l'UESM devraient en être pour leur frais. Nos routes se croisent de temps en temps et certains carrefours sont difficiles à franchir, mais nous cheminons dans la même direction et convergeons vers un point commun qui nous unit : tout simplement l'amour du foot.     

Dernière mise à jour : 04-09-2009 10:17


   
© UESM - 2000-2001