.

Toutes les photos

Retour

Lundi  19 août 2002 - 19 h 35 - Stade Roger Ledoux

".... Par ailleurs les public schools visent clairement à mater les enfants avant leur entrée à l'âge adulte, et à leur inculquer le goût de l'ordre et le respect de l'autorité. Ce qui compte avant tout, ce n'est pas tant les cours suivis que le respect de la rule et du système hiérarchique instituant les prefects, élèves de terminale disposant de pouvoirs exorbitants sur leurs jeunes camarades, notamment le droit de les fouetter et de choisir parmi eux des souffre-douleur, appelés fags, lesquels auront de fortes chances, en contrepartie, de devenir prefects un jour. Toute personne se rebellant contre leur autorité, comme par exemple le jeune Shelley, entré à Eton en 1804, est soumis à toutes sortes de brimades.
   Pour canaliser les énergies, les maîtres recourent aussi couramment au fouet et aux coups de canne. En 1796, le principal d'Eton doit ainsi s'aliter pendant une semaine après avoir infligé sept cents coups de canne à une classe. Le sport sert aussi de dérivatif : se développent ainsi le rugby, le cricket, l'aviron, l'athlétisme.... ".

  C'était, trouvé sur le net, un extrait du mémoire sur la formation des élites en Europe au XIXème siècle écrit par Marie-Lan Nguyen, élève fonctionnaire-stagiaire à l'École Normale Supérieure à Paris.  Mais c'était il y a deux siècles, voyons ! Et en plus c'était juste pour rire ! Ouf ! On l'a échappé belle quand même, non ?  Evidemment tout ça n'a aucun rapport avec la photo de la semaine qui représente, vous les aurez reconnu, nos 15 ans à l'entraînement juste repris. Quoique... 

 

Dernière mise à jour : 04-09-2009 10:17


   
© UESM - 2000-2001