Retour

 Samedi 4 et dimanche 5 février 2006

Équipe 1 : Large victoire à Chauray pour l'UESM (2-5) (1-3).
Stade Municipal, pelouse capricieuse et bosselée, vent froid latéral, 50 spectateurs,
Arbitre M Praud assisté de Mrs Roy N et Bache B


Buts pour Chauray : Amouzou 3',  Zongo 61'
Buts pour l'UESM : Guilloteau 33'', El Brahmi 36' et 43', Zahrawi 53', Paillet 90' (+2)


Avertissement pour Chauray : Amouzou,
Avertissement pour l'UESM : Chassin


Chauray : Aguedo R, Brec PO, Guilbault A, Alletru D, Augereau T, Lhuillier D (cap), Hinschberger F, Huitric A, Amouzou K, Capoue J, Hinschberger B   (Remplaçants : Froin M, Zongo A).

UESM : Paineau V, Billouin S, Berger R, Mpando A, Raynal J, Guilloteau G, Doyen V, Savatier J, Billac J (cap), El Brahmi B, Zahrawi A   (Remplaçants : Paillet A, Cordier S, Chassin L),


   Les Montmorillonnais enchaînent les bons résultats en ce début d'année. Ils se sont largement imposés face à Chauray dans la dernière rencontre de cette seizième journée de championnat. Jean Claude Barrault retrouvait, dans son onze de départ, Gérald Guilloteau revenu de blessure et pour la première fois El Brahmi était aligné aux côtés d'Anas Zahrawi à la pointe de l'attaque. Laurent Chassin, Aurélien Paillet et Sylvain Cordier composaient le banc macaron.

   Juste le temps de consommer l'engagement, les quelques spectateurs du stade municipal de Chauray vont assister au premier but de la partie. Trente trois petites secondes pour voir la reprise sans contrôle de Gérald Guilloteau monté puis redescendre dans la lucarne de Aguedo (33''). Contre toute attente, les Macarons mènent à la marque. Les hommes de Bertrand Piton vont très vite se reprendre et revenir dans la partie. Amouzou prend de vitesse toute la défense montmorillonnaise un peu laxiste sur l'affaire et vient battre Paineau d'une frappe croisée (3'). Cette rencontre est partie sur un bon rythme et les deux équipes se montrent tour à tour à leur avantage. El Brahmi côté droit adresse un centre tendu. Billac dévie de la tête. Zahrawi reprend ce ballon qui fuit le cadre de Aguedo. (4') Les Chauraisiens sèment la panique dans la surface  devant la cage de Paineau. Le portier Macaron, pourtant sur les talons, parvient à repousser la tentative de Capoue du coin de son montant droit. Amouzou reçoit un ballon qu'il n'arrive pas à exploiter. Berger puis Billouin font le ménage. Brec frappe un coup franc. Il transperce le rideau défensif montmorillonnais. Paineau doit encore se coucher pour éviter le pire à son équipe (20'). Montmorillon va mieux gérer cette seconde partie de mi-temps. Badr El brahmi s'enfonce à nouveau côté droit dans la défense chauraisienne. Le centre de l'attaquant Macaron arrive à destination d'un Billac secoué juste avant la surface (22'). Le capitaine Macaron va récupérer un nouveau ballon sur le côté gauche pour venir frapper au but (photo ci-dessus). Sa tentative trop croisée passe à côté (23'). Vincent Doyen toujours aussi précieux dans son rôle de milieu récupérateur obtient la faute aux 20 mètres. Anas Zahrawi dans son rôle d'artilleur expédie une frappe, déviée par le mur, que Aguedo repousse (26'). El Brahmi décidément très en jambes vient à nouveau percuter la défense locale. Son centre travaillé oblige Aguedo à mettre en corner (29'). Chauray n'a plus la direction du jeu mais agit en contre. Hinschberger trouve de l'espace pour servir Amouzou dans le dos de la défense visiteuse. L'attaquant des bleus frappe mais rate le cadre. Montmorillon bien en place va profiter des erreurs de son adversaire. Le coup franc de Guilloteau est trop faiblement repoussé par la défense. Julien Savatier est présent à la tombée. Il trouve El Brahmi qui dos au but, va se retourner et faire la différence. Il entre dans les 16 mètres et d'une frappe sèche bat Aguedo et donne l'avantage aux Montmorillonnais (36'). Chauray refait quelque peu surface. Brec côté gauche s'en va jouer un duel avec le portier visiteur. Vincent Paineau s'interpose avec l'aide de sa défense revenue le secourir (42'). Dans la minute suivante, les Macarons vont trouver une nouvelle fois la faille dans la défense locale. Billac dévie de la tête un ballon dans le dos des défenseurs. Badr El Brahmi à la limite du hors jeu accélère et s'échappe pour venir battre de près Aguedo (43') (notre photo). Le franco marocain en deux coups d'accélérateur vient d'anéantir tous les espoirs chauraisiens.

   En seconde période, les Macarons vont gérer leur avance. Hinschberger tente sa chance de trop loin pour inquiéter Paineau (49'). El Brahmi lui continue à venir presser les défenseurs et vole un ballon. Le centre en retrait qui va suivre est repris par Billac mais sans conséquence pour Chauray. Toujours aussi intenable sur son flanc gauche, El Brahmi va se transformer cette fois en passeur décisif. Après avoir débordé toute la défense, il centre pour Zahrawi qui ajoute le quatrième but des Montmorillonnais (52'). M Praud l'arbitre va devoir céder sa place, un genou douloureux l'empêchant de poursuivre. M Roy prendra sa place et terminera la partie. Guy Berger lui qui avait commencé sur le banc comme dirigeant finira comme second arbitre assistant. Tâche qu'il assumera pleinement pendant les 35 minutes restant à jouer. Les visiteurs vont quelque peu se déconcentrer et encaisser un second but. Hinschberger entre dans la surface, les défenseurs Montmorillonnais abandonnent leur gardien à son triste sort. Il accroche l'attaquant, M Roy siffle le penalty. Zongo entré en jeu transforme la punition (61'). Montmorillon est moins fringuant mais se procure encore de bonnes situations devant le but de Aguedo. Zahrawi, un peu trop gourmand, tente un lob alors que Julien Savatier attendait ce ballon. La combinaison El Brahmi - Billac fini en corner. Doyen le frappe, Anatole Mpando vient mettre sa tête mais Aguedo repousse des deux poings. Brec, de nouveau dans le camp macaron, trouve un angle de frappe. Vincent Paineau sans prendre de risque boxe ce ballon (86'). Et puis pour conclure cette seconde période les spectateurs de cette rencontre vont assister à un dernier but superbe des Macarons. Aurélien Paillet profite du bon travail de Savatier pour venir à l'entrée de la surface expédier un dernier missile que Aguedo n'arrêtera pas. Le jeune Macaron marque là son second but après celui de la victoire contre Angoulême, d'une magnifique frappe tendue (92') (notre photo).

   Les Montmorillonnais engrangent ainsi leur cinquième succès en déplacement pour une série en cours de 10 rencontres sans défaite. Une trêve de 3 semaines va leur permettre de préparer tranquillement et sereinement un déplacement intéressant à jouer chez le leader Châtelleraudais.


        

 


Équipe
2 : Le leader renoue avec la victoire à Saint Junien (0-1) (0-0).
Parc des sports. Pelouse gelée, vent glacial, 50 spectateurs
Arbitre : M Lemasson N assisté de Mrs Bourdeau P et Voisin G.



But pour l'UESM : Perrot 83'


Saint Junien : Gerault E, Auge S, Berger J Soro M, Boutaud J Baron B, Léonard S, Thuraud F, Morin A, Riffaud M, Bégout R.  (Remplaçants : Poupeau J, David D, Malras S).

UESM 1B : Abreu A, Bouigeon N, Laurent P, Baudinière S, Guelpin D (cap), Vergé G, Girault B, Lafleur V, Néhémie A, Guillon S, Perrot N.   (Remplaçants : Raynal T, Perrin D).


   Après un week-end de repos pour cause de terrain enneigé, David Perrin et ses hommes se déplaçaient à Saint Junien pour le compte de cette quatorzième journée de championnat. Les Montmorillonnais vont retrouver le goût à la victoire après leurs deux derniers nuls à Chasseneuil et à Cognac. Pas malheureux en début de partie (Saint Junien frappe la barre et le poteau d'Abreu), les Macarons par Nicolas Perrot vont marquer le petit but qui fait la différence. Pourtant ce déplacement en terres limousines s'annonçait pour le moins délicat pour le coach Macaron. Privés des services de N'Lengui, de Savatier, de Cordier blessés, de Robuchon suspendu et de Joffre absent, le leader se rendait à Saint Junien diminué.

   Saint Junien, plus vite entré dans la partie, va se procurer les occasions pour faire la différence en ce tout début de rencontre. Le premier corner frappé de la droite par Thuraud met sous pression la défense montmorillonnaise. Morin en embuscade au second poteau est tout près de reprendre ce ballon. Néhémie est revenu défendre et dégage son camp (1'). Les appuis sont incertains et les deux équipes ont des difficultés à imprimer un rythme à cette rencontre. Saint Junien insiste en ce début de partie et va toucher du bois. Le coup franc enroulé de Léonard navigue dans la surface. Sous la pression de Riffaud, Sébastien Baudinière dévie de la tête ce ballon sur la transversale d'Abreu, le remplaçant de N'Lengui. Montmorillon n'arrive pas dans ce premier quart d'heure à sortir sous la pression constante des joueurs locaux. Les Saint-Juniauds tentent encore mais manquent de chance. Berger, le latéral droit, renverse le jeu d'une longue transversale dans la surface montmorillonnaise. Baron, le milieu de terrain des rouges et noirs, vient mettre sa tête. Sa tentative est juste un peu trop croisée et vient percuter le montant des buts d'Abreu (13'). Le leader va enfin réagir Bouigeon va sonner la charge dans son couloir gauche pour venir échouer une première fois juste devant le libéro Boutaud (14'). Anthony Néhémie, dos à la défense, remise pour Bouigeon qui déborde et centre. La reprise de Perrot n'est pas cadrée. Les Montmorillonnais récupèrent les ballons en milieu de terrain et viennent maintenant régulièrement porter le danger devant le but de Gérault. Le portier local doit s'interposer devant Perrot et la frappe de Néhémie parti dans le dos de la défense sur un long dégagement d'Abreu (35'). Juste avant d'aller se réchauffer dans les vestiaires, les Montmorillonnais sont tous près d'ouvrir la marque. Sur le flanc gauche, Nicolas Bouigeon glisse un ballon pour Guillaume Vergé. Le jeune milieu Macaron pénètre dans la surface et force le passage dans la défense des rouges et noirs. Il s'écroule, le ballon profite à Nicolas Perrot mais Gérault est déjà là pour lui plonger dans les pieds (43').

   En seconde période, les Montmorillonnais sont monter d'un cran sur le terrain. Ils jouent l'essentiel de leurs ballons dans le camp de Saint Junien. Néhémie s'engage côté droit, passe Soro, entre dans la surface et frappe. Gérault est sur la trajectoire pour capter se ballon (50'). La longue relance de Didier Guelpin permet à Brice Girault de remettre un ballon de la tête dans la course de Néhémie. L'avant centre Montmorillonnais reprend ce ballon qui passe juste à côté du cadre. Bouigeon côté gauche s'en va le long de la ligne centrer pour Néhémie qui cette fois bute sur Soro (61'). Montmorillon domine cette seconde mi-temps mais n'arrive pas à réaliser le dernier geste au bon moment et au bon endroit. Poupeau entré en jeu va remettre dans l'espace pour Léonard. L'attaquant frappe ce ballon qui rate le cadre des buts d'Abreu (66'). Montmorillon repart à l'attaque. Brice Girault servi par Guillon s'engouffre à nouveau côté droit. De l'entrée de la surface, il déclenche une frappe que Gérault a du mal à maîtriser (68'). Plus présents au milieu de terrain, les joueurs de David Perrin font faire la différence dans ce dernier quart d'heure. La remise de Sébastien Guillon dans le dos de la défense va trouver Nicolas Perrot. L'attaquant Macaron ajuste d'un petit lob Gérault sorti de ses cages (83'). Le leader prend l'avantage et va le garder jusqu'a la fin de cette rencontre.

   Toujours invaincue la réserve montmorillonnaise va faire une pause dans le championnat la semaine prochaine en disputant une rencontre de la Coupe Tassin contre Ligugé, samedi soir à Jean Ranger, avant de recevoir Champniers en championnat.


 


Équipe
3 : Un nouveau nul devant Cenon  0-0.
Stade Jean Ranger. Pelouse gelée et bosselée. Vent très froid. 30 spectateurs
Arbitres : M Bruneteau L assisté de Mrs Gallet D et Guignard T (Cenon).


Expulsion pour l'UESM : Geay (87')
Avertissements pour Cenon : Souriau, Hoyen.   Expulsion de Spiegel (84')



UESM 3 : Niquet J, Impagliazzo JC, Larbalette B, Castelle F, Geay S, Nallet L (cap), Chassin R, Pontoizeau S, Dezaire F, Illan JC, Thomas M.   (Remplaçants : Sauvion G, Tornais Y).

Cenon : Barcos R, Spiegel V, Lesturgeon S, Souriau M, Audinot N (cap), Berthommier S, Peron M, Duquerroux A, Boudhsanphamh M, Quesney C, Hoyen N.   (Remplaçants : Lesturgeaon S, Rabit LA).



   Il y a du mieux pour la seconde réserve de l'UESM. Depuis le depuis de l'année 2006, elle ne perd plus. Mais hélas, elle ne gagne pas non plus et, bien qu'alignant des matchs plus qu'acceptables, elle se trouve scotchée en bas du tableau, à une place peu enviable. Devant Cenon, sur une pelouse gelée et bosselée à souhait, les hommes de Fred Giraud ont laissé filer une victoire qui n'aurait pas été volée s'ils avaient eu un peu plus de réussite... et de chance.

   Jérôme Niquet, appelé en dernière minute dans les buts Montmorillonnais, va devoir entrer dans la partie sans tarder. On ne joue pas depuis plus d'une minute quand, sur un coup franc tiré côté droit à 30  mètres, Duquerroux ajuste une reprise à bout portant que Niquet va stopper d'un arrêt réflexe. Ce sera là la plus belle occasion des Cenonnais. Les Macarons vont réagir. Le premier coup franc de Dezaire n'inquiète pas Barcos (7'). Quesney réplique mais n'ajuste pas son tir (13'). Le terrain durci par le gel ne favorise pas le beau jeu et les occasions se font rares. Pourtant la déviation de Dezaire pour Pontoizeau va permettre à ce dernier de décocher une frappe puissante qui vient s'écraser sur  la base du poteau gauche de Barcos (15'). Trois petites minutes plus tard, les Montmorillonnais vont à nouveau toucher du bois. Le coup franc de Dezaire retombe bien mais pas suffisamment. C'est l'équerre qui sauve les visiteurs. Les Macarons dominent mais ne sont pas particulièrement dangereux. La faute sur Nallet côté droit permet à Dezaire d'ajuster un mini corner. Le cafouillage qui va s'en suivre dans la surface de Cenon ne donnera rien d'autre qu'une poussée d'adrénaline pour les défenseurs qui vont finalement écarter le danger (24'). Chaque coup franc donne l'occasion de porter le danger devant le but et les Montmorillonnais vont à nouveau pouvoir en profiter, mais cette fois, c'est Nallet qui rate sa reprise (26'). Hoyen, lui aussi sur coup franc, va solliciter Niquet bien placé (32'). Passée cette première demi-heure, les visiteurs vont peu à peu prendre le dessus sur les blancs et noirs. Peron et ses corners vont semer le doute dans la défense locale. Hoyen tente un tir qui ne sera pas cadré (36'). Cenon pousse et il faudra toute la détermination de Castelle pour sauver son camp devant la menace de Hoyen (39'). La dernière occasion de cette première période sera montmorillonnaise. M Bruneteau siffle un coup franc dans la surface pour une passe volontaire au gardien. Dans un angle fermé, Dezaire sert en retrait Pontoizeau dont la reprise puissante est sauvée sur sa ligne par un défenseur (45').     

   En seconde période les Montmorillonnais, avec le vent, vont reprendre le dessus. Cenon sera souvent dominé, mais il ne craquera pas. Dès la reprise, c'est encore Dezaire qui contraint Barcos à dévier en corner (47'). Les occasions se font rares d'un côté comme de l'autre. Chassin (66') puis Dezaire (69'), puis Impagliazzo (72') tenteront leur chance sans succès, trouvant toujours sur leur chemin un Barcos bien inspiré. Le coup franc de Quesney va lui aussi passer hors cadre (72'). En cette fin de rencontre, les Macarons semblent plus frais. Larbalette perfore a défense mais voit son tir s'envoler bien trop haut (82'). Il va remettre ça dans la minute suivante, cette fois en servant Pontoizeau dont la reprise va frôler le montant gauche de Barcos. Les Macarons pressent et vont obtenir le penalty. Dezaire pénètre dans la surface et est accroché par deux défenseurs. L'arbitre désigne le point de penalty et expulsera au passage le défenseur Spiegel. Mais hélas, rien n'y fera car le capitaine Nallet ne va trouver que le montant gauche des buts de Barcos (85'). Dans les arrêts de jeu, après que M Bruneteau ait très sévèrement expulsé (compensation ?) Stéphane Geay, auteur d'une faute qui ne méritait pas cette sanction, Cenon aura sa chance de décrocher la victoire. Parti dans le dos de la défense qui s'était arrêtée croyant au hors jeu, Peron va tomber sur la sortie autoritaire de Niquet qui va écarter le danger in extremis. Finalement le match nul n'est pas un si mauvais résultat que ça, pourvu qu'il annonce l'arrivée de jours meilleurs.       

   Il n'a pas manqué grand chose dans cette partie pour que les joueurs de Fred Giraud fassent la différence. Juste ce brin de réussite qui les fuit. La trêve de février va permettre de recharger les batteries et surtout, espérons le, de retrouver les quelques éléments qui peuplent l'infirmerie.

 


15 ans 1 : Limoges FC s'impose logiquement sur ses terres (4–0) (2-0)
Arbitre : Mickaël Yvetot (Le Palais / Vienne)


UESM : Lanneau, Duris, Desmaison, Trichet, Clair, Duverger, Chevalier (Larbalette 41ème), Artaud, Marzais, Blanchard, Mallet (Goupil 34ème).


   Le samedi blanc de fin janvier a du couper les ailes des Montmorillonnais qui ont du concéder une lourde défaite sur les terres limougeaudes devant une équipe mieux en jambes et plus habile à manier le ballon sur un terrain sablé et plein de rebonds.

   C’est privés de Frémont, cloué au lit par la grippe, que les visiteurs entamaient cette rencontre par une offensive conclue par un tir au-dessus de Blanchard (1ère minute). Pourtant, les locaux, sur corner à la 4ème, touchèrent le poteau gauche de Lanneau. Le ballon voyage donc d’un camp à l’autre sans réel danger même si Mallet puis le n°9 local secouent les gardiens un peu transis dans ces conditions de jeu. On sent pourtant que les rouges sont plus présents dans la conquête du ballon et leur domination va s’installer progressivement malgré un bon centre de Mallet, bien décalé par Marzais, mais qui ne trouve personne à la réception (11ème) et un centre tir de Blanchard, échappé sur le couloir gauche, dans les bras du gardien (12ème). Il faut toute la volonté de Clair pour contrer un corner (13ème) et un peu de chance sur un mauvais renvoi défensif visiteur, le tir dévissé finissant à gauche des buts de Lanneau (15ème).


   C’est sur une mauvaise passe d’Artaud que le capitaine local sonne la charge sur 40 m pour venir crucifier Lanneau et ouvrir le score (1-0 à la 25ème) pour ses couleurs. La révolte blanche va se traduire par un tir en pivot de Mallet mais à côté (32ème) et un bon coup franc de Blanchard (34ème) malheureusement non cadré. La domination locale va reprendre et le n° 8 va rater le cadre après avoir éliminé Desmaison (35ème) avant que Lanneau ne fasse preuve d’autorité en gagnant son duel à la 38ème devant l’avant centre parti dans l’axe. On s’achemine vers ce score de 1-0 lorsqu’à la 40ème une mésentente entre Chevalier, Clair et Trichet laisse un espace que les attaquants Limougeauds vont utiliser pleinement pour battre une seconde fois Lanneau (2-0) impuissant.


   Après le repos, les blancs vont continuer à subir le jeu et le n° 8, parti une nouvelle fois dans le dos de Desmaison va tirer sur le poteau (43ème). Le ballon revient alors dans les pieds du n° 11 seul au point de pénalty et celui-ci n’a aucune peine à aggraver le score (3-0). Marzais a alors l’occasion de revenir au score, mais sa tête pas assez appuyée est dégagée sur la ligne de but (49ème). Les rouges vont continuer à quadriller le terrain et inquiéter Lanneau sur une magnifique volée venant percuter le poteau droit (55ème). Goupil viendra buter sur le gardien à la 57ème avant que Larbalette, également de volée, ne réveille le portier local (65ème). C’est un tir contré (75ème) qui viendra tromper Lanneau à la 75ème, clôturant le score sur une note sévère pour des visiteurs qui ont baissé les bras en fin de rencontre.

   Cette 6ème défaite (la plus lourde cette saison) devra être digérée rapidement avant les prochaines échéances et plus particulièrement la venue de Brive dans un mois. On peut penser que l’absence de compétition la semaine passée a pesé sur cette rencontre, mais il va falloir relever la tête rapidement pour assurer l’avenir et un maintien le plus rapide possible. C’est tout l’enjeu des semaines à venir. Mais avant, place aux vacances et à la décompression

 


13 ans Honneur : En marche pour le maintien. 2 – 0 (2 – 0)
Stade Jean Guillot, Pelouse médiocre. Vent très froid. 15 spectateurs
Arbitres : M. ANTIGNY Maxime assisté de Mrs BLUSSEAU Dominique et DE SOUSA Franck


Buts pour UESM : Pineau (20ème SP) Monfort (31ème)

Avertissement pour UESM : Monfort (11ème)


UESM : Costes Maxime, Roffet Paul, Desmaisons Kévin, Brégeat Maxime, Poulain Pierrick, Monfort Joris (Cap), Kay Joseph, Moulin Victor, Charbonnier Jonathan, Pineau Anthony, Nedeau Quentin (Remplaçants : Chevillard Charles, Vincent Baptiste, Chaumet Lucas).

FONTAINE LE COMTE : Fillon Simon, Lambert Alexis, Proust Charly, Blusseau Jérémy, Puaud Vincent, Gouillet Alexandre (Cap), Sculfort Nathan, Bregere Guillaume, Parent Camille, Cissé Mamadou, Cotet Judicaul (Remplaçants : Keuchinski Antoine, Madeux Julien, Coudret Corentin).


   La neige fondue, le championnat reprenait ses droits ce samedi où les jeunes Macarons disputaient un match des plus capital face à Fontaine le Comte. Une victoire cet après-midi face aux Fontenois permettrait de maintenir les visiteurs en fin de classement et, ainsi, de conserver une bonne chance de maintien en fin de saison.

   Conscients de l’importance de cette rencontre, les Montmorillonnais entament du mieux possible la partie avec, dès la 2ème minute, une belle frappe de Nédeau qui vient toucher la lunette gauche du portier visiteur et à la 3ème minute c’est au tour de Pineau de tenter une frappe que le gardien parvient à arrêter. Le jeu de l’UESM est agréable et le jeu en triangle de Monfort, Nédeau et Pineau inquiète les visiteurs qui sont cantonnés dans leurs 45 mètres sans parvenir à dépasser la ligne médiane. La domination des locaux nourrie de corners, frappes et autres coups francs ne se matérialise pas au panneau d’affichage. A la 11ème minute, sur un coup franc obtenu par les Macarons, Monfort tente de récupérer le ballon en se lançant les pieds en avant. Son intervention est jugée trop rugueuse par l’arbitre qui le sanctionne d’un carton blanc. Réduits à 10, les joueurs de Niquet continuent à bloquer les quelques assauts de Fontaine le Comte. De nouveau à 11 à la 16ème minute, le ballon se promène dans les pieds des blancs et Nédeau parvient à tirer au but, mais sa frappe est captée par le portier adverse. A la 20ème minute, sur une bonne phase de jeu impulsée par Monfort, Roffet se retrouve au sol dans la surface après un tacle adverse. Le penalty sifflé par l’arbitre est transformé par Pineau qui place le cuir en pleine lucarne. De nouveau le jeu est en sens unique et le coup franc tiré à la 25ème minute par Monfort sur la transversale puis repris de la tête par Nédeau méritait un bien meilleur épilogue. Alors que la mi-temps s’approche en laissant un goût d’inachevé après deux nouvelles frappes de Pineau (27ème minute) que le gardien repousse en corner et de Nédeau (29ème minute) pas assez appuyée, Roffet se charge à la 31ème minute de tirer un nouveau coup de pied de coin. La balle rebondit devant le gardien resté sur sa ligne et Monfort surgit pour la pousser au fond des filets et ainsi assurer un capital but plus en concordance avec la physionomie de cette première mi-temps. Sur un centre de Brégeat à la 34ème minute, Charbonnier récupère la balle et la transmet à Monfort qui place une belle frappe qui passe à l’extérieur. De nouveau dans la minute qui suit, Charbonnier se retrouve dans la même situation, mais l’intervention du gardien l’empêche de frapper. Juste avant le coup de sifflet qui renvoie les 22 acteurs aux vestiaires, Pineau tente une tête qui passe au dessus du but adverse.

   Au retour des vestiaires, le banc de l’UESM change de visage avec les sorties de Moulin, Pineau et Nédeau blessé à la cheville. Vincent, Chevillard et Chaumet retrouvent leurs camarades tout aussi motivés que lors de la première période. Les Fontenois tentent de prendre le jeu à leur compte sans parvenir à construire des actions qui mettraient Costes en danger. Sur une succession de fautes commises par les visiteurs, Roffet se plaint d’une douleur à la cheville et est remplacé par Moulin à la 46ème minute. Profitant d’un léger flottement de la défense blanche, Fontaine le Comte parvient a s’approcher des 16 mètres et aux 48ème et 51ème minutes Costes est mis à contribution. Le doute apparaît à la 52ème minute lorsque sur un centre qui vient de la gauche de la défense locale, le cuir frappe la transversale montmorillonnaise alors que Costes est battu. L’avertissement sans frais tétanise l’UESM qui ne parvient plus à sortir et à remonter le ballon au-delà de leurs 35 mètres. Le retour sur la pelouse de Pineau se fait à la 53ème minute tandis que Poulain rejoint le banc des remplaçants et l’organisation de l’équipe est changée par les coachs. Bien que les Macarons parviennent à nouveau à presser les visiteurs, ces derniers tentent de revenir au score et se montrent très dangereux une première fois à la 61ème minute sur un corner où Costes passe totalement à travers, mais est sauvé par la maladresse de l’attaquant qui dévisse sa frappe, puis à la 69ème minute après une perte de balle trop portée par l’attaque de la Cité de l’écrit. Sur le contre, l’attaque adverse se décale sur son flanc gauche et à la limite des 16 mètres décoche une frappe croisée légèrement touchée par Costes et qui va mourir sur la base de son montant droit. Seconde alerte chaude pour l’UESM !! Une toute dernière attaque des Fontenois ne parvient pas à faire bouger le score et c’est sur un dernier dégagement de Costes que l’excellent arbitre de la rencontre siffle la fin de la troisième victoire des Macarons.

   Après une bonne douche, les crêpes et le cidre offerts par Pineau et coach Niquet pour fêter leur anniversaire avec tout le groupe ont réchauffé tous les 13 ans qui ont savouré cette victoire. Souhaitons que celle-ci en appelle d’autres à la reprise de cette longue trêve qui ne prendra fin que le week-end du 4 mars en pays d’Angoulême.

Dernière mise à jour : 04-09-2009 10:17


   
© UESM - 2000-2001