Retour

 Samedi 25 et dimanche 26 janvier 2003

Equipe 1 : l' UESM atomise le CEP.
Stade Jean Ranger; bonne pelouse; pluie intermittente; 980 spectateurs (657 payants)
Arbitre : M Ribeiro, assisté de Mrs Gouraud et Brissaud

Buts pour l'UESM : Billac 35' et 45'  -  Alem 52' et 79'

Avertissement pour le CEP Poitiers : Devaud

Avertissement pour Montmorillon : Mauduit

UESM  : Courcier C, Joyaux S, Berger R, Mauduit G (cap), Castro-Cintas M, Balmer M, Frétille D, Moreau M, Fort M, Tessier F, Billac J  (Remplaçants : Alem F, Fruchon D, Cartelet C).

CEP Poitiers :
Parnaudeau N, Bouyain S, Chauveau A, Bertrand C, Leprince J, Sedek G, Gatefait R, Montavit F (cap), Goubeau M, Devaud G, Fillaud O  (Remplaçants : Dupont S, Jaouad N, Tape JB).


    Pour cette rencontre où le leader (l'UESM) accueillait son dauphin (le CEP), Jean Ranger avait revêtu sa tenue de gala. Devant un stade garni d'un millier de supporters, les hommes de Fabrice Tessier se sont taillés la part du lion devant un CEP Poitiers trop timide, surtout en seconde mi-temps. La meilleure attaque rencontrant l'une des meilleures défenses, on pouvait s'attendre à une soirée spectaculaire et animée. Et elle le fût.

   Après le traditionnel round observation des premières minutes, le CEP pointe le bout de son nez. C'est l'ancien macaron Fillaud qui accélère et percute la défense, mais il est repris par un Romuald Berger solide et puissant et les locaux se dégagent. Fabrice Tessier sur un long coup de pied frappe un coup franc tendu devant les buts de Parnaudeau. La tête de Leprince dévie en corner. Sur ce dernier, Michaël Castro-Cintas va venir mettre sa tête mais sa tentative ne sera pas cadrée (notre photo). David Frétille dont la cheville a tourné est victime d'une petite entorse. Il va laisser rapidement sa place à Foued Alem. La bataille pour la conquête de la balle en milieu de terrain fait rage. Le trio montmorillonnais Balmer, Mauduit, Fort, privent les Gatefait, Montavit et Devaud de toutes initiatives. Matthieu Moreau dans son couloir droit va récupérer un ballon pour lancer dans l'espace Foued Alem. Le vif attaquant macaron va prendre de vitesse la défense cépiste et d'une frappe en pleine course dans un angle fermé oblige Parnaudeau à concéder le corner.

    Fabrice Tessier obtient la faute, il frappe le coup franc qu'il dépose sur la tête plongeante de Manu Balmer. La tentative du grand milieu macaron passera de peu à côté. Le CEP à son tour va obtenir un coup franc que Charles Bertrand n'arrivera pas à cadrer. Après une demi-heure de jeu les partenaires du capitaine Mauduit dominent mais n'arrivent pas à trouver la faille dans une défense adverse sous pression. Pourtant tout le stade y a cru quand sur un service de Fab Tessier le corsaire masqué Mickaël Castro-Cintas vient mettre sa tête que Parnaudeau repousse dans les pieds de Guillaume Mauduit. Malheureusement, la reprise "à bout portant" du capitaine macaron s'envole au dessus de la cage cépiste. Les visiteurs se procurent une série de corners sur le côté droit que le gaucher Chauveau frappe tendu devant les buts de Cédric Courcier. Mais à chaque fois la solide défense du leader écarte le danger. Le rythme de la rencontre s'élève les joueurs de la cité de l'écrit montent en puissance et vont ouvrir le score. De son poste de libero, Stéphane Joyaux d'une longue relance au dessus de la défense poitevine alerte Jérôme Billac. Le meilleur buteur de Division d'Honneur ne se fait pas prier pour contrôler ce ballon dans une position difficile, se retourner et fusiller de manière sublime un Parnaudeau impuissant (35'). Dans la foulée Foued Alem aurait pu aggraver la marque. Bien servi par son entraîneur, le petit lutin Montmorillonnais laisse sur place la défense et s'en va mettre une frappe tendue qui sera trop croisée. Les visiteurs sont maintenant largement dominés. Le coup franc de Gatefait ni changera rien. Ni Fillaud, ni Goubeau ne pourront reprendre un ballon encore dégagé et sorti par le bloc défensif Montmorillonnais. Sur la dernière action de cette mi-temps Fabrice Tessier est au coup franc, Damien Fruchon s'éleve et de la tête oblige Parnaudeau à dégager du point. La défense poitevine repousse la tentative mais le ballon revient dans les pieds de l'entraîneur macaron qui, au second poteau, trouve la tête de Jérôme Billac qui bat Parnaudeau pour la seconde fois.

   En seconde période, les visiteurs seront les premiers sur la pelouse avec la ferme intention de revenir dans la partie. Devaud sert Goubeau dans l'axe, mais Cédric Courcier veille. Malgré la sortie de Manu Balmer qui a reçu un coup sur le nez en fin de première période, le milieu macaron s'est réorganisé et prive toujours de ballon, les Gatefait, Montavit et Sedek. A partir de là, quand en plus, la défense cépiste bafouille son football, il lui devient difficile de remonter un handicap de deux buts. La mésentente entre Parnaudeau et Bouyain aura bien des conséquences. Tel le guépard à l'affût, prêt à saisir sa proie, Foued Alem bondit et s'empare d'un ballon pour s'en aller marquer pour la troisième fois de la soirée dans un stade ivre de bonheur (52'). Avant l'heure de jeu, il est encore présent sur le côté gauche et sert Fabrice Tessier qui récupère un coup franc. Il faut toute la dextérité d'un Parnaudeau pour éviter que la tentative de l'entraîneur macaron ne se transforme en but. "Groggy "debout, le CEP tente bien de réagir mais sans véritablement inquiéter Cédric Courcier. Le débordement de Fillaud le plus combatif des poitevins se terminera dans les bras de Courcier. Les frappes lointaines des Devaud et de Montavit n'arriveront pas à faire sortir une défense montmorillonnaise toujours bien placée.

   Les macarons continuent leur marche en avant. Sur le côté droit Fabrice Tessier va parvenir à centrer. Christophe Cartelet, arrive à toute vapeur, il est devancé par la sortie conjuguée de Parnaudeau et de Bertrand. Dans cette fin de partie, les macarons vont ajouter un quatrième but par l'inévitable Foued Alem. Jérôme Billac récupère un ballon à la hauteur de la ligne médiane. Foued s'engouffre dans l'axe de la défense poitevine, accélère et, seul, s'en va ajuster une nouvelle fois Parnaudeau. Et l'adition aurait pu être encore plus corsée si Matthieu Moreau bien servi dans la profondeur par Billac avait gagné son duel sur Parnaudeau. Ou, encore sur une chevauchée toute en puissance d'un Romu Berger (notre photo), auteur d'une excellente prestation, mais il échouera dans son dernier geste. M Ribeiro sifflera la fin de la partie et permettra à l'ensemble des joueurs macarons d'aller saluer et remercier son chaleureux et fidèle public.

   Toujours leader et plus que jamais en tête de son championnat avec 12 points d'avance, l'UESM écarte un peu plus de sa route son dauphin. Le CEP Poitiers a mis un genou à terre à Jean Ranger. Il lui reste l'ensemble des matches retour pour se refaire. Les macarons eux se déplaceront à Rochefort pour leur prochaine sortie...


         


 


18 ans : la belle aventure de la Gambardella s'achève.
Stade Jean Guillot; pelouse humide et glissante; Temps pluvieux; 100 entrées payantes
Arbitre : M Ramis assisté de Mrs Luffolo et Simon.

But pour l'UESM : Savatier 74'
Buts pour Villefranche de Rouergue : Jammal 14' et 22'  -  Issoulier 67'

Avertissements pour l'UESM : Châtenet, Mallet, Nallet, Vergé
Avertissements pour Villefranche : Destrebecq, Gares, Guassab. Exclusion de Guassab


UESM : Mauduit R, Châtenet E, Mallet M, Gasnier B, David V (cap), Paillet A, Joffre V, Josse F, Savatier N, Robuchon A, Nallet L   (Remplaçants : Delavault D, Vergé G, Sinigaglia S, Pasquet N, Chamoley D).

Villefranche de Rouergue :
Durand B, Destrebecq A, Gares M, Salacroup T, Delpont D, Torres E, Lade M, Da silva L, Guassab S, Jammal D (cap), Isoulier J   (Remplaçants : Clamagirand S, Benniks M, Lacombe F, Sallandre A, Vivas J).
 


  
La jeune équipe de Villefranche de Rouergue est venue chercher sa qualification en terre Montmorillonnaise en ce dimanche de janvier. D'abord reportée pour cause de terrain gelé, c'est sous la pluie que cette rencontre va se disputer. Les macarons lanceront les hostilités par Loïc Nallet qui obtient le premier corner. Le coup de pied sera exécuté par Aurélien Robuchon et la défense visiteuse se dégage. Les premières dix minutes viennent de s'achever quand Jammal se met en évidence une première fois en se retrouvant seul face à Mauduit. Il faudra une bonne sortie du portier macaron pour éviter le pire à son équipe. Les locaux n'arrivent pas à poser leur jeu et à s'imposer en milieu de terrain.

   Dans le camp d'en face, Da Silva distribue le jeu et vient percuter la défense Montmorillonnaise. Juste avant le quart d'heure de jeu Villefranche va ouvrir la marque. Sur un débordement côté droit, Lade centre pour une reprise au premier poteau de Jammal qui coupe la trajectoire et trompe pour la première fois Raphaël Mauduit. Les macarons sont dominés et n'arrivent pas à se concentrer dans leurs tâches tant défensives qu'offensives. Les joueurs de la cité de l'écrit vont réagir mais sans véritablement mettre Durand en danger. François Josse sur coup franc permet à Nicolas Savatier de mettre sa tête mais sans inquiéter le portier Aveyronnais. Au contraire, c'est Villefranche qui va creuser l'écart. Sur un contre, le capitaine Jammal récupère un ballon dans le camp blanc et noir, accélère et d'un petit lob bat pour la seconde fois Mauduit. En cette fin de mi-temps les deux équipes vont se neutraliser sans véritablement produire du jeu. Montmorillon est trop approximatif et imprécis pour pouvoir réduire le score.

   En seconde période, Nicolas Savatier s'échappe dans l'axe mais est repris par Salacroup qui écarte la tentative du jeune macaron. Les locaux plus incisifs en ce début de mi-temps s'emploient pour combler leur handicap de 2 buts. Victor David montre le chemin à ses partenaires. Il prend le couloir gauche et s'en va centrer. Mais l'attaque montmorillonnaise est en retard et n'arrive pas à profiter de l'occasion. Les locaux poussent pour revenir et les visiteurs Aveyronnais jouent les contres. Jammal - encore lui - met Issoulier en position mais la frappe passe à côté. Aurélien Robuchon récupère un ballon aux abords de la surface mais il rate son duel face au portier Durand qui repousse la tentative. Loïc Nallet hérite de la balle et frappe mais Gares contre et dévie en corner. Les Montmorillonnais vont encaisser un troisième but. Jammal, véritable poison pour la défense Montmorillonnaise, va prendre le couloir gauche et après avoir éliminé Mauduit, il glisse le ballon à Issoulier qui marque. En fin de partie les macarons vont réduire le score par Savatier qui d'une tête plongeante prolonge un coup franc de François Josse.

   Il reste une vingtaine de minutes à jouer et les macarons continueront de se battre mais, même réduits à 10 suite à l'exclusion de Guassab, les joueurs de Villefranche conserveront leur avantage synonyme de qualification pour les 32èmes de finale.

   La belle aventure s'achève ainsi pour les jeunes Montmorillonnais. Ils pourront, dès le week-end prochain, se consacrer pleinement à leur championnat.


 


15 ans :
Une victoire qui soulage
Guéret - UESM : 1 - 3  (mi temps : 2 - 1)

Buts : Brice Girault (9ème, 40ème et 46ème)

Equipe:
Reignault, Raynal, Aubier, Epain, Merlet, Villeneuve, Guilbert, Joyeux, Coudeyre, Domec, Giraud, Marchais W.


   Après un mois de relâche lié à une trêve qui avait commencé le 14 décembre et une journée repoussée le 11 janvier, le championnat reprenait ses droits cet après midi afin de justement rattraper le retard pris à cause des sols gelés il y a quinze jours. Les conditions difficiles pour l'entraînement depuis quelques semaines, ainsi que les blessures ou maladies de Bastien Larbalette, Jonathan Moreau, Jason Lalbia et Jérémie Pradillon avaient réduits les effectifs (seulement 12 joueurs sur la feuille de match).

   Le début de match prudent des blancs et noirs permettait à Guéret de s'installer plus rapidement dans le match, mais sans véritable occasion franche. Au bout de quelques minutes, quelques bons ballons commencèrent à sortir et, sur une bonne passe d'Anthony Guilbert dans l'axe, Brice Giraud déflorait le score à la 9ème minute (0-1). Le match sombra ensuite dans une certaine monotonie jusqu'à un corner pour les Guérétois tiré de la gauche et malencontreusement touché de la main par Benjamin Villeneuve. Le pénalty accordé par l'arbitre et transformé permettait aux bleus de revenir au score (1-1 à la 30ème minute).

   Le ballon circula ensuite d'un camp à l'autre, jusqu'à un bon débordement d'Anthony Guilbert qui déposa le ballon sur la tête de Brice Giraud lequel trouva un nouvelle fois le chemin des filets à la 40ème minute (1-2), juste avant que l'arbitre ne siffle le repos sur ce score.

   Dès la reprise, les locaux, sûrement remontés à la mi-temps, reprenaient la direction des opérations et faillirent égaliser à la 42ème minute suite à plusieurs mauvais placements défensifs. Heureusement le ballon mal frappé finissait sa course à côté des buts. Dans la foulée, sur une contre attaque côté droit, un ballon mal renvoyé était repris par Brice Giraud (encore lui) qui s'arrachait de la défense adverse pour placer le cuir au fond des filets (1-3 à la 46ème).

   A partir de ce moment, les Guérétois commencèrent à s'énerver et l'arbitre dut sortir deux fois le carton blanc pour calmer les esprits. Durant ce temps un coup franc de Benjamin Villeneuve, suite à un fauchage de Jérémy Coudeyre, fut magistralement détourné par le gardien adverse à la 48ème. Plusieurs tirs non cadrés de Brice Giraud et de Guillaume Joyeux auraient pu aggraver le score mais il n'en fut rien.

   L'arbitre libéra donc les deux équipes un peu fatiguées par les conditions difficiles sur ce résultat positif pour les couleurs montmorillonnaises et qui doit permettre de repartir sur de bonnes bases pour la suite de la saison. Le niveau physique correct a permis de tenir sur ce match et tout le monde espère qu'avec le retour du beau temps dans quelques semaines cette équipe pourra mieux exprimer ses capacités.
 

Dernière mise à jour : 04-09-2009 10:17


   
© UESM - 2000-2001