Retour

 Samedi 23 février 1980

Il faut partir à point
   Besançon - Montmorillon : 4 - 2

   Au sortir du stade après la victoire sur Limoges, Lekkak n’avait qu’un nom en tête : Besançon. Pour l’entraîneur montmorillonnais, le partage des points en Franche-Comté relevait du domaine du possible, et tout deviendrait alors beaucoup plus simple.

   Intimement persuadé du bien-fondé de ses propos, Lekkak a obtenu des dirigeants que le déplacement se fasse par avion. On se retrouve donc le samedi matin à l’aéroport de Poitiers Biard ; la fin justifiant assurément les moyens.

   C’est pourtant un fameux trou d’air qui se produit dans la défense quelques heures plus tard, lorsqu’en trois minutes, Liégeon et Raspollini donnent un avantage conséquent aux Bisontins.

   Le tout est désormais de remettre les pendules à l’heure...

   Queyrel réduit une première fois l’écart, mais Bialas accentue ensuite l’avantage de ses partenaires. Le chassé-croisé se poursuit entre les deux hommes, Queyrel ramenant à nouveau l’écart à une unité, et Bialas poignardant Montmorillon au moment où l’égalisation devenait envisageable.

   La défaite entraîne le retour de l’U.E.S.M. au niveau des derniers, qu’elle avait un moment distancés. Lekkak regrette amèrement que ses joueurs n’aient pas réagi avant d’être menés de deux buts.

   En toute chose, il faut partir à point ; ce que fera de justesse l’avion sur le chemin du retour...
 

Avec l'aimable autorisation d'Eric Cachart

Dernière mise à jour : 04-09-2009 10:17


   
© UESM - 2000-2001