Retour
 

  Assemblée Générale Ordinaire du 27 mai 2003 

   L'Assemblée Générale Ordinaire ponctuant une saison 2002-2003 exceptionnelle s'est tenue au Centre d'Animation Régional le mardi 27 mai 2003 à 20h30.

  
Jean-Pierre Charbonnier, président du district de football de la Vienne, représentant le président de la Ligue du Centre-Ouest, Henri Monteil, excusé, avait pris place à la tribune à l'invitation de Jean- Marie Boisset. Honoraient également cette assemblée de leur présence, Messieurs De Russé, maire de Montmorillon, Yves Bouloux, premier adjoint au maire, et Richard Dardillac, adjoint chargé de la jeunesse et des sports.
 


   Y a t'il quelque chose qui s'est mal passé cette année à l'UESM ?  C'est la question embarrassante que l'on est en droit de se poser après avoir dressé le beau bilan d'une saison remarquable à plus d'un point.

   Certes la météo n'aura pas servi idéalement les desseins des footeux mis dans l'obligation de pratiquer sur des terrains parfois aux limites du jouable. Tantôt trop grasses, tantôt trop dures, certaines "pelouses" auront soulevé la désapprobation des éducateurs. Il n'y a là rien d'anormal que de vouloir offrir à ses joueurs des conditions meilleures à défaut d'être idéales. Mais, comme le soulignera le président Boisset, c'est aussi la rançon de notre succès car l'augmentation sensible des effectifs du club et la nécessité d'engager davantage d'équipes ne facilitent en rien la gestion des terrains.

   L'UESM est redevenue une association attirante. Ses structures, son fonctionnement, une gestion économique saine et rigoureuse, en font un club unanimement reconnu comme étant un modèle du genre dans la région. La dynamique qui l'anime aujourd'hui, associée aux bons résultats de la plupart des équipes, génère une image positive tant au niveau des instances footballistiques, qu'auprès des joueurs contactés qu'à celui des partenaires potentiels. Le président Boisset a gagné son pari : faire de l'Union Étoile Sportive Montmorillonnaise une association qui recueille l'adhésion et le soutien de tous pour développer ce qui doit primer avant tout : "le projet sportif". C'est aujourd'hui chose faite. Les fondations sont ancrées profondément dans le sol Montmorillonnais. La bâtisse est solide. Les étages - notre raison d'être - peuvent maintenant se développer harmonieusement.
  

 Les résultats sportifs de l'école de foot

  Eugénius Wiencierz s'occupe depuis plusieurs années des débutants à l'UESM. A chaque assemblée générale, il prend plaisir à ouvrir le ban pour parler de ses "petits" dont l'activité (25 plateaux cette saison) n'a d'égal que la motivation des troupes. Marcel Massé, quant à lui, en dirigeant scrupuleux et méthodique, regrettera le faible taux de participation des parents (et parfois même de leur rejeton) le samedi après-midi.

  Nous savions que l'effectif des poussins cette saison serait important. Mickaël Charré le confirmera en précisant toutefois que cette pléthore de jeunes motivés n'a pas été sans poser quelques problèmes lorsqu'il fallait organiser les week-end pour trois équipes. Heureusement, la présence assidue et active de quelques familles toutes aussi déterminées que leur enfants gommera les difficultés rencontrées. Tout au long de la saison, les poussins ont participer à 25 plateaux où ils se sont plutôt bien distingués. Les tournois de fin d'année, moment forts car ils permettent souvent de "s'éloigner" un peu et de "goûter" à une adversité différente, ont aussi été l'occasion d'obtenir de bon résultats. Dans ce cadre, le point d'orgue se situera le week-end de la Pentecôte au cours duquel une délégation se déplacera comme l'an passé à Milly la Forêt, en région parisienne, où ils disputeront un tournoi international qu'ils attendent avec impatience.

  Destins croisés pour les deux équipes de benjamins cette année. L'équipe 1 a bien dominé la phase de brassage, ce qui lui aura permis de jouer le championnat en 1ère division... mais dans la poule de loin la plus forte. Tant et si bien que la seconde partie de saison sera beaucoup plus délicate à gérer. Ils termineront 5ème sur 6 à 1 point seulement de Naintré et de Saint Maurice la Clouère, mais laissant le SOC et Chauvigny loin devant. L'équipe 2 aura connu une histoire inverse. Très malmenée en brassage - elle a tout perdu -, elle trouvera ses marques et gagnera en confiance en championnat (2ème division). Finalement, elle terminera première de sa poule et... avec la meilleure défense qui plus est ! Point noir relevé par Dominique Blanchard : le très mauvais état du terrain dédié aux benjamins (stade Roger Ledoux) qui ne leur a pas permis de développer un jeu de qualité.

  Deux objectifs pour les 13 ans d'Yvon Josse et de Jérémy Barrat cette saison : assurer le maintien en Honneur de l'équipe 1 (2ème année) et faire en sorte que l'équipe 2 (1ère année) accède à la 1ère division au terme de la phase de brassage. Le bilan que dresseront les deux coachs sera conformes aux objectifs : l'équipe 1 termine à la septième place et l'équipe 2, auteur d'un très bon championnat, finit deuxième de 1ère division à un point seulement des 3 Cités (avec 7 victoires, 1 nul et 2 défaites). Yvon Josse relèvera une bonne participation aux entraînements (70 séances avec une moyenne de 24 joueurs). Seule déception : trop de départs en cours d'année (37 joueurs au début pour 30 en fin de saison).  

  Michel Moron, Bruno Lancereau et Etienne Ragueneau se sont occupés des 15 ans cette saison. La petite trentaine de joueurs qui constituera les 2 équipes ne sera pas un frein à la bonne participation aux entraînements, car paradoxalement le taux de participation sera supérieur à celui de l'année précédente. Si l'équipe 1, évoluant en PH et comptant très majoritairement des joueurs de 1ère année, connaîtra un championnat fait de journées de galère et de déceptions souvent amères (ils finiront à la huitième place), l'équipe 2 terminera 2ème de son championnat de 2ème division (meilleure attaque) et s'offrira un beau parcours en challenge 15 ans où ils atteindront les quarts de finale. Pour cette équipe 2, il sera rappelé à juste titre le rôle souvent très délicat joué totalement seul par Etienne Ragueneau. 

  Pour terminer avec les jeunes, Eugénius Wiencierz viendra dresser un bilan très positif de la saison des 18 ans. Pour la première fois depuis longtemps, l'UESM avait engagé deux équipes de 18 ans. La première aura connu une année exceptionnelle en résultats et en émotions. En PH, elle clôturera la saison à la 3ème place derrière Aixe sur Vienne et Le Palais. En coupe Gambardella, elle totalisera 6 matchs, accrochant à son tableau une victoire (et quelle victoire !) à La Rochelle, une autre à Tulle et une troisième contre Chauray, trois équipes évoluant en Honneur. Il y a bien longtemps que les juniors de l'UESM n'avaient atteint le deuxième tour fédéral. L'équipe 2, encadrée par Didier Gasnier et Rémy Robuchon, auteur d'un "beau travail" comme le soulignera Eugénius, termine 3ème de son championnat et gardera sans doute le souvenir d'une victoire mémorable chez le second (4-5) le 8 décembre avec un effectif très amoindri (10 puis 9 joueurs...).

 CHAF et Commission technique

Le collège Jean Moulin de Montmorillon fut un des sites où deux classes de 6ème et 5ème à horaires aménagés pour la pratique du football ont été mises en oeuvre cette année. Alberto Abreu et Thierry Brimaud ont apporté leur contribution à l'entière réussite de cette première année. Alberto, qui aura bien suivi la scolarité des élèves en participant notamment aux conseils de classe, a noté des enfants très réceptifs, motivés en classe grâce au football et à l'activité qu'il génère les lundi et jeudi soir. Sur le plan sportif, Alberto expliquera que chaque mois était consacré à un thème mais toujours sans esprit de compétition. Au cours de cette saison, trois tests sont venus démontrer une grosse progression technique des jeunes. Cette belle réussite reconnue par les instances éducatives a débouché sur le souhait formulé par le collège Jean Moulin d'étendre cette expérience aux classes de 4ème et 3ème dès l'année prochaine.

  Jean Pierre Bernard, entraîneur général et responsable de la commission technique dressera le bilan du travail effectué par tous les éducateurs au sein de cette commission (90% de participation) qui s'est réunie six fois cette année. Il précisera que cette organisation permet à tous les éducateurs de mieux connaître les autres catégories et, de ce fait, de mieux partager des projets communs. Revenant sur l'organisation des plateaux débutants mise en place par l'UESM, il précisera que celle-ci est devenue un modèle pour le District. C'est peut-être aussi par reconnaissance naturelle du travail effectué par Marcel Massé qu'à l'heure de prendre congé de l'UESM, après 5 ans de collaboration active, Jean-Pierre Bernard viendra lui offrir sa parka. "Une tunique qu'on ne peut porter que là où jouent des Macarons !". Inutile de préciser que ce geste là a fait briller l'oeil de Marcel.

 

 Bilan sportif des seniors

  10 rencontres (et 9 victoires !) auxquelles viendront s'ajouter quelques matchs amicaux avec des équipes de P2 de la région : voilà en résumé l'année sportive du Foot Loisir. Patrick Gouleau, passionné par sa tâche de responsable de ce groupe sympathique et motivé, dressera un bilan positif mais regrettera l'état du terrain Roger Ledoux qu'il qualifiera d'injouable une bonne partie de l'année.

  L'équipe 4 évoluant en 2ème Division, sous la houlette de Jérémy Barrat et Stéphane Guillon, terminera 7ème du championnat avec autant de buts inscrits que de buts encaissés (46). Le maintien était l'objectif de l'année. Il a été atteint sans trop de difficultés. Même si les effectifs fluctuants de la 3ème réserve ne sont pas toujours ceux qui sont les plus faciles à gérer.

  Carton plein pour Jérôme Niquet, l'entraîneur heureux de l'équipe 3. En championnat, il terminera meilleur second des trois poules de P1, ce qui, en tenant compte des circonstances de PL, lui ouvre les portes de la première division. Coincé en la meilleure attaque (Bonnes : 74 buts) et la meilleure défense (Civaux : 20 buts), malgré une phase délicate durant l'hiver, l'équipe 3 a finalement bien tiré son épingle du jeu et a offert à ses supporters une fin de saison pleine de suspense. Mais Jérôme a aussi réussi là où ses prédécesseurs avaient échoué. Il s'offre la Pépinière pour y jouer la finale du Challenge des Réserves. Une juste récompense et la cerise sur le gâteau pour un groupe méritant et régulier. 

  Pour Alberto Abreu et son équipe 2 qui enregistre sa deuxième montée successive et qui jouera l'an prochain en Promotion de Ligue, "le bonheur est dans le pré". C'est d'ailleurs en faisant référence au 7ème art qu'il dressera le bilan de son année à la tête de l'équipe réserve. Comment résister au plaisir de vous en faire le récit dans son intégralité ?

   "Au soir du 7 septembre 2002, première journée de championnat et d'une victoire sur la planète des singes (NDLR : Romagne), j'ai eu la quasi-certitude que l'objectif fixé par le Président ne serait pas une mission impossible. Même si une saison de foot est bien plus difficile qu'une traversée de Paris et se rapproche plus du jour le plus long, mon groupe a fait le nécessaire pour ne pas récolter les raisins de la colère et comme Alexandre le Bienheureux, à quatre journées de la fin, on a pu prévoir l'été en pente douce.

   Cette année notre parcours a ressemblé à une course à l'échalote derrière l'ogre châtelleraudais qui lui, a carrément fait une grosse bouffe. Il faut rappeler que le Châtelleraudais a été pour nous un gazon maudit (trois défaites : Beaumont, Cenon, Availles !). Pour parler technique et chiffres, notre défense a souvent ressemblé au mur de l'Atlantique (18 buts encaissés) alors que notre attaque était plus proche des tontons flingueurs que des canons de Navaronne (24 buteurs différents !).

   Discipline : On n'a pas rejoué "A mort l'arbitre". Loin de là. Même si avec 3 rouges et 25 jaunes il faudra mettre la pédale douce l'an prochain.

   L'ambiance du groupe n'atteignait pas le niveau des "bronzés font du ski", ni celle des "douze salopards" mais plutôt celle de la 7ème compagnie au clair de lune, même si cette année nous n'avons pas joué la Tassin. Nos déplacements avec nos fidèles Blues Brothers (JP et Guy)... c'était parfois la grande vadrouille (Coco) ou bien deux heures moins le quart avec Jésus Christ. Mais nous sommes toujours arrivés à bon port.

   A l'entraînement au mois d'août, nous nous sommes mis misérables puis petit à petit la séance du mardi, plus physique, est devenue le cercle des poètes disparus alors que celle du jeudi, plus basée sur la technique, ressemblait parfois aux 101 dalmatiens... et c'est malheureusement un phénomène que je déplore.

   Voilà, vous pouvez constater que cette saison a été loin d'être un long fleuve tranquille. Mais aujourd'hui, le bonheur est dans le pré."

  Moins de lyrisme dans les propos de Fabrice Tessier, mais tout autant d'émotion. Les résultats extraordinaires de l'équipe 1 en championnat, avec là encore une deuxième montée successive et une accession en CFA2, compensent son parcours en demi-teinte en coupe cette saison. En Coupe de France tout d'abord, Fabrice Tessier répétera qu'il n'a pas eu honte de son groupe éliminé après prolongation face à Brive (CFA). En coupe du Centre-Ouest, il assumera sa responsabilité de l'échec face à la réserve de Brive (DHR). Privilégiant le championnat, à l'approche de la venue du CEP Poitiers, il ne souhaitera pas que ses joueurs s'engagent et prennent des risques inconsidérés. En championnat, il appréciera la réaction de son équipe après les "deux claques" reçues à Isle en septembre et à Rochefort en février. Pour expliquer les 90 points qui font de l'UESM la 2ème meilleure DH de France derrière Compiègne (93 points avec une seule défaite !), il fera l'éloge d'un groupe extraordinaire qui a fait preuve de beaucoup de rigueur et qui a toujours respecté son adversaire. Un plus indéniable sera apporté par la supervision intelligente des futurs adversaires. Pour que la fête soit totale, il aura juste manqué cette dernière victoire contre Chasseneuil qui leur aurait permis de décrocher le titre de première DH de France et qui aurait confirmé l'invincibilité de l'équipe sur son terrain pendant deux saisons. Mais qu'importe, que ce championnat fut beau tout autant qu'inattendu.
 

  Rapports financiers et moraux

  Commentant les chiffres de la saison 2001-2002, après clôture des comptes, Claude Thomas fera état d'un déficit de 11 618 € cette saison là. Se voulant résolument serein, le trésorier expliquera que ce déficit est dû à l'échéance conjuguée de nombreux contrats de partenariat (panneaux) que le bureau n'a pas pu renouvelé en fin de saison. Ce déficit exceptionnel n'altère en rien la situation financière de l'UESM qui est bonne. D'autre part, les "prévisions" corroborées par le résultat du travail important réalisé cette saison dans la recherche de nouveaux partenaires, permettent d'envisager objectivement une saison 2002-2003 excédentaire. Mieux, les hypothèses les plus réalistes pour la saison à venir sont rassurantes. L'UESM continuera à faire preuve d'une gestion rigoureuse. C'est pour cette raison que le trésorier, les remerciant pour leur engagement, demandera aux dirigeants de ne pas relâcher leurs efforts. A titre d'exemple, l'UESM n'a pas enregistré cette saison d'amende pour feuille de match en retard.


   Sur proposition du bureau directeur, il sera soumis au vote une augmentation de 1 € de toutes les cotisations. Cette proposition sera adoptée par l'Assemblée Générale.  

  Pour ce qui concerne les frais disciplinaires, le président Jean Marie Boisset s'inquiétera à raison d'une augmentation (certes faible mais bien réelle) du montant global des amendes payées au District, à la Ligue et à la FFF. Il demandera qu'un effort soit fait par les joueurs au quotidien pour infléchir la tendance. C'est possible, comme le démontre Romuald Berger, titulaire à part entière de l'équipe 1 depuis plusieurs saisons. Ce défenseur discret, discipliné et très "solide" au marquage, n'a pas reçu le moindre avertissement de toute sa (jeune) carrière. C'est d'ailleurs le seul joueur de l'équipe fanion a n'avoir pas reçu le moindre carton cette saison ! Un comportement exemplaire qui méritait bien une citation et une récompense.

   L'équilibre financier est un gage de bonne santé. Il participe à améliorer l'image positive du club. Cet équilibre passe par une gestion rigoureuse des dépenses, mais aussi par l'adhésion de nouveaux partenaires. Le président Boisset rappellera à cette occasion le rôle majeur joué par les sociétés ETC et AFCM dont le partenariat est devenu une des clés du succès actuel de l'UESM. 


   Remerciant à son tour Jean Pierre Bernard pour sa collaboration sérieuse et dévouée au service de l'UESM pendant 5 ans, le président ne manquera pas de rassurer l'auditoire sur la volonté de l'UESM de poursuivre l'action engagée. A cette occasion, il accueillera Jean Claude Barrault, le nouvel entraîneur général de l'UESM à compter de la saison prochaine et qui sera aussi l'adjoint de Fabrice Tessier dans le groupe de l'équipe 1. Il lui laissera le soin de se présenter lui-même ce que ne manquera pas de faire le nouveau "Macaron".

 Guillaume De Russé : la réussite n'est pas le fruit du hasard !

   "La réussite n'est jamais le fruit du hasard. Le travail, la rigueur, l'esprit sont les ingrédients de votre succès.". L'intervention de Monsieur le Maire ne laissera pas de doute sur le plaisir qu'il a pris à "suivre" l'UESM cette saison. Même s'il avoue que se mêlent à ce plaisir et à la fierté ressentie pour le parcours réalisé par le club Montmorillonnais, les inquiétudes soulevées par les demandes de la Fédération Française de Football quant à l'homologation des installations sportives. D'ores et déjà, les réflexions sont lancées pour réaliser un éclairage d'entraînement sur un nouveau terrain pour l'équipe 1. Un audit sur les équipements est actuellement en cours pour mesurer l'état des installations. Il permettra d'établir un calendrier prévisionnel de mise en conformité de ces installations. M De Russé dira avoir apprécié la réussite des classes à horaire aménagé au collège Jean Moulin, remerciera chaleureusement Jean Pierre Bernard pour le travail accompli au sien de l'UESM et avouera avoir largement découvert le football et en avoir partagé l'enthousiasme depuis deux ans grâce à l'UESM. "Je suis à vos côtés pour longtemps", conclura t'il.

 Jean Pierre Charbonnier : fier d'avoir un club comme l'UESM.


   Une structure exemplaire, un travail important, des résultats exceptionnels avec 3 montées cette année et autant la saison précédente... Le président du District de Football de la Vienne ne tarira pas d'éloges pour l'UESM précisant même qu'il était fier de compter un club comme celui-ci dans ses rangs. Un grand bravo à Jean Pierre Bernard pour son dévouement et et son travail, tous ses voeux de réussite pour son prochain examen à Amélie Fumoleau, la jeune arbitre du club qui ne cesse de progresser et d'en être récompensée en retour, et une excellente prochaine saison à tout le club, voilà ce que Jean Pierre Charbonnier formulera. 

 Élections au Comité Directeur
Sont réélus (tiers sortant) :



Sont élus (nouveaux membres) :
Jean Pierre Berger, Jean Marie Boisset, Patricia Durand,
Jean Paul Desmaison,  Patrick Duris, Alain Frétille,
Laurent Larbalette, Rémi Robuchon et Michel Vauzelle.


Andrée Lamachère et Dominique Maldy.
    Pour en savoir plus sur les arrivées et les départs : Intersaison 2003.



Des plus jeunes au plus âgés, près d'une centaine de personnes était au rendez-vous.  
 

Dernière mise à jour : 04-09-2009 10:17


   
© UESM - 2000-2001